18 mars 2009

le point sur la petite chaise dite Gascoin


C'est peut-être l'une des petites chaises les plus populaires du moment – on en voit des dizaines sur ebay – mais je suis tentée d'émettre un doute sur sa paternité. En s'appuyant sur l'image ci-dessus, extraite de la 2e édition de L'Art ménager français, parue chez Flammarion en 1963, et dont la section « Mobilier » avait été dirigée par Marcel Gascoin, bon nombre de marchands attribuent trop facilement cette chaise au « décorateur » sus-cité. Il a certes conçu la cloison-placard présentée sur cette image, avec sa porte coulissante qui découvre une penderie. Inspiré par le mobilier de marine, et attaché au travail du bois, Marcel Gascoin a développé des meubles de série pour répondre à un souci de rationalisation de l'espace au moment de la Reconstruction. L'historien Pierre Gencey lui a consacré un excellent article sur wikipedia, et a notamment contribué à la reconstitution de l'appartement témoin Perret au Havre en 2006, présentant une chambre d'enfants aménagée avec du mobilier du décorateur. La petite chaise s'y trouve à nouveau mais ne pas s'y fier...
L'image reproduite dans L'Art ménager français est en fait issue de l'appartement idéal présenté par Paris-Match au Salon des arts ménagers de 1952. Un logis-type de 74 m2, construit dans l'enceinte du Salon, comprenant 4 pièces avec des aménagements pensés pour répondre « idéalement » aux besoins d'un jeune ménage avec deux enfants : le « quatre-pièces radieux ». Grâce aux cloisons mobiles, les espaces de dégagement peuvent varier en fonction des heures de la journée. La société ARHEC (Marcel Gascoin) signe les éléments de rangement et les cloisons meubles, Jean Prouvé est mentionné pour le lit et la table, et Charlotte Perriand pour les tables gigognes. Plus de 70 sociétés apportent leur concours. Rien n'indique que les petites chaises présentées dans la chambre d'enfants sont de Marcel Gascoin.



En revanche, un document extrait d'un numéro d'Architecture française de 1950 (gentiment communiqué par Pierre Gencey) reproduit cette petite chaise et la table assortie. On distingue deux fabricants : Mullca pour le modèle avec les pieds arrière légèrement coudés, et Mobilor pour celui avec les pieds arrondis.
Marcel Gascoin aurait-il travaillé pour ces deux fournisseurs de mobilier scolaire ? Je me permets d'en douter mais je me réjouirais de recevoir une quelconque information à ce sujet.

Sur l'appartement témoin Perret, voir l'ouvrage d'Élisabeth Chauvin
et Pierre Gencey, Appartements de la Reconstruction du Havre,
éditions Point de Vue/ville du Havre, 2007. Très riche documentation.

9 commentaires:

9emesymphonie a dit…

Quel bonheur votre blog !! Une vraie belle découverte !!! Merci de ce joli moment

gwén a dit…

Hyper interessant : je viens de rénover une chaise dite de Gascoin ! J'attends la suite avec impatience !
bonne journée

Ribambelles & Ribambins a dit…

Très bel article, très complet sur le sujet. Je me suis aussi posée la question sans aucune certitude quant à la réponse. J'en possède deux, intactes et sans marquage.
http://ribambins.canalblog.com/tag/Marcel%20GASCOIN

un moustique a dit…

j'ai craqué aussi pour ce livre sur le Havre...
mis à part ça, quel plaisir de lire ce blog, je viens de le découvrir, cet univers est tellement bien mis en valeur sur ce blog, tellement précis et si simple à la fois !
a très vite,

suzy a dit…

Ce qui est encore plus étonnant selon moi, c'est qu'elles sont toutes différentes!! Je restaure du mobilier ancien pour enfants dans le cadre de mon boulot et je vois passer pas mal de petites chaises. J'ai eu presque une dizaine de ces chaises dites "gascoin" et je peux affirmer que chacune d'elles était différente : assise plus ou moins large, plus ou moins profonde, pieds assez courbés ou droits, piètements assez bas par rapport au sol ou plus hauts....bref ici aussi nous nous posons la question mais comme tout le monde les appelle "gascoin" c'est ainsi que je les désigne quand je les vend sur mon blog (atelier charivari).
Soizic

Anonyme a dit…

je me pose aussi la question de la paternité du bureau/chaise réglable en hauteur que l'on voit sur votre document et qu'on attribue souvent sur ebay aux ateiers Prouvé, qu'en est-il vraiment?
beau sujet d'investigation
alex/soapman

boho59 a dit…

Merci pour toutes ces précisions. Je viens d'acheter votre bouquin, il est devenu mon livre de chevet Qu'elle soit de Gascoin ou d'un autre designer ces chaises restent incontournables pour les amoureux du vintage.
Pour les inconditionnels vous les retrouverez en vente sur mon blog http://www.lespetitsbohemes.com/
Bonne continuation Caroline !

Otxo Amade a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Otxo Amade a dit…

je vois sur votre document mobilor ces chaises:
http://catalogue.drouot.com/ref-drouot/lot-ventes-aux-encheres-drouot.jsp?id=938725
Pensez-vous que René Herbst a collaboré avec mobilor?
Ou ce sont encore les salles de ventes qui attribuent les modèles aux mauvais designers?

Merci