7 juin 2009

des suites dans l'« affaire Gascoin »

Suite aux interrogations soulevées lors de mon premier billet sur la petite chaise dite Gascoin, j'ai poursuivi mon enquête auprès du musée des Arts décoratifs. Là, se trouve le fonds Marcel Gascoin (1907-1986), légué par sa fille, et amoureusement gardé par Guillemette Delaporte, responsable des collections contemporaines à la Bibliothèque des Arts décoratifs.
Pas une trace, pas une photo concernant la chaise et une éventuelle collaboration avec les fabricants Mullca ou Mobilor ! 
La primauté du bois dans les créations de Marcel Gascoin est une évidence, c'est pourquoi le doute subsiste d'autant plus. Une seule photographie d'un prototype de mobilier comportant du métal figure dans les archives, et sa présence dans le fonds ne nous garantit pas la paternité de Marcel Gascoin, sachant qu'il avait formé un atelier au sein duquel travaillait un certain nombre de créateurs, tels René-Jean Caillette, Pierre Guariche, Michel Mortier ou encore Alain Richard, et que Marcel Gascoin aurait ainsi pu détenir des photographies de pièces dont il n'était pas l'auteur.
Avec la collaboration de Guillemette Delaporte, rendez-vous est pris avec l'un de ces anciens collaborateurs, qui devrait nous apporter un éclairage déterminant sur le sujet. La suite, bientôt.

5 commentaires:

myssja a dit…

mon petit fils de 11 ans passe par ici et il dit regarde maman la table est triangulaire ;)

marie a dit…

Fabuleux! Cette enquête est palpitante. Bravo inspecteur Carole.

Nelly a dit…

Tu sembles être sur une très bonne piste. On attend la suite avec impatience !

olivia (H&V) a dit…

Intéressant tout ça, j'attend la suite avec impatience...

Yoli a dit…

Very interesting!