31 juil. 2009

Hitier versus Gascoin :
conclusions (provisoires) sur la petite chaise Mullca et Mobilor

Aujourd'hui est un grand jour. J'ai intégré mes ultimes remaniements et fermé le fichier de mise en page de mon livre pour la dernière fois. Il est prêt à partir avec sa valise de polices pour le grand voyage jusqu'en Asie, puisque c'est là qu'il va être imprimé.
Avant de faire mes bagages à mon tour, je souhaitais vous faire part des dernières conclusions sur l'enquête de la petite chaise dite Gascoin.
1. D'une part, aucun élément aujourd'hui ne peut accréditer l'attribution à Marcel Gascoin, puisque les doutes évoqués dans mes précédents billets ici et ont été confirmés.
2. D'autre part, j'ai pu comme je l'espérais me rapprocher de la famille de Jacques Hitier afin d'approfondir les découvertes faites ici. J'ai été très gentiment accueillie par ses deux enfants qui m'ont généreusement ouvert leurs archives et ont tenté d'explorer le sujet avec moi. Pas de croquis ou de correspondance attestant indéniablement la paternité de la chaise mais un document précise l'origine de la photographie reproduite ci-dessus. L'ensemble de table et chaises n'est pas un aménagement décoratif fortuit mais une présentation de mobilier par Jacques Hitier lui-même au Salon des artistes décorateurs qui s'est tenu au Grand Palais en juillet 1949. Peut-on imaginer que, sur ce stand où seuls deux autres meubles étaient mis en avant (la table et un pupitre scolaire), Jacques Hitier ait pu présenter une chaise qui n'était pas de lui ?
De plus, sa collaboration avec les deux sociétés Mobilor et Mullca (outre Tubauto) est tout à fait certifiée, ce qui apporte une réponse à une question posée précédemment : il se peut vraisemblablement que Jacques Hitier ait créé les deux modèles de petites chaises, celui avec les pieds arrière courbés pour Mobilor et celui avec les pieds arrière coudés pour Mullca.
Si ces conclusions sont provisoires, c'est parce que j'espère trouver, avec l'aide de la famille, un document recoupant ce que nous pensons aujourd'hui, afin de pouvoir rétablir définitivement la vérité sur la paternité de cette chaise, qui fête aujourd'hui ses 60 ans.
Photographie de Jean Collas.

3 commentaires:

PushTheYellowButton a dit…

Les interrogatoires menés sur Les quelques exemplaires que je possède n'ont rien donné. Les petites chaises ne livreront pas la clé du mystère si facilement! Restent les tests ADN... Encore faudrait-il pouvoir récupérer quelques cheveux des supposés créateurs, partir en quête d'un couvre-chef ou d'un peigne abandonné...
Peut-être cela doit-il rester ainsi ... Un mystère dont l'ombre s'obstine à cacher une vérité pourtant si proche!

Merci de nous faire vivre ce feuilleton et bon voyage en Asie

aurelie a dit…

Merci beaucoup de partager vos trouvailles, j'etais moi-même en pleine recherche d'identification, puisque je viens d'acquérir un bureau et sa chaise dite gascoin avec pied courbé.
Bonne route vers l'Asie
Quel plaisir de vous lire!

Lisa a dit…

J'ai beaucoup votre article sur cette recherche que vous menez, j'espère que votre livre fait un bon voyage en Asie et en espérant vous revoir à Paris pour encore se tromper de direction dans le train de La Frette.
De la part de la petite fille de Jacques Hitier, Lisa.
(En espérant que vous vous souvenez de moi)