28 févr. 2009

« je veux lire »




Coéditées par Hachette et Rossignol, ces affichettes permettaient aux instituteurs de mettre en pratique la technique des « mots-supports » pour l'apprentissage de la lecture. Elles étaient associées à la méthode d'Anthelme Garioud et Raymond Coquille, Je veux lire (Hachette, 1966).
Dimensions 20 x 24 cm
Informations complémentaires sur le blog de Ribambelles & Ribambins, admirablement bien documenté.

27 févr. 2009

identification #1 : le pedalkar Tri-ang (U.-K.)

En observant de près cette photographie anonyme datant des années 1950, on parvient à lire sur la partie avant du tricycle la signature de la marque « Tri-ang ». Créée à Londres en 1924 par les frères Lines, cette compagnie proposait une large gamme de jouets et de meubles pour enfants. Plus d'informations sur le site du V&A Museum of Childhood.


Pages extraites d'un catalogue de jouets Tri-ang, Lines Bros Ltd., 1937-1938.
L'ensemble des pages ici.

22 févr. 2009

exposition au MARTa Herford (Allemagne)

« Si Albrecht Dürer avait été enfant aujourd'hui, il aurait certainement visité le MARTa Herford », titrait l'exposition qui s'y est déroulée du 24 mars au 13 mai 2007. Plusieurs thématiques étaient présentées : mobilier pour enfant, l'enfant dans l'art, Panamarenko, Marliz Frencken et jouets anciens.



D'abord programmée à Vienne au Hofmobiliendepot du 4 octobre 2006 au 7 janvier 2007, l'exposition de mobilier pour enfant a été plus importante au MARTa Herford grâce aux prêts du Design Museum de Gand et d'une partie de la collection du Dr Reinke. Présentation de l'exposition ici.
Photographies de WrldVoyager.

21 févr. 2009

revue de presse #1

Petite collection de chaises pour enfants dans une maison particulière à Montreuil (Elle Décoration, n° 172, mai 2008).

À Paris, dans cet atelier de 45 m2 réaménagé par l'architecte d'intérieur Flora de Gastines, les petites chaises d'école faussent le sens des proportions et donnent une impression d'espace (Marie claire Maison).

Une collection de meubles pour enfants chez la créatrice de papeterie Fifi Mandirac au nord de Paris (Elle, n° 3277, 20 octobre 2008).

20 févr. 2009

la première pierre

Pourquoi ce blog ?
Je l'imagine comme une immense commode pour ranger des pièces éparses. Un tiroir pour ceci, un tiroir pour cela. Un classement sans faille qui permet de revenir facilement au moindre détail gardé en mémoire. Un espace sans limites pour prolonger ma collection et la laisser trouver ses propres ramifications, au gré de l'humeur
et du hasard. Un lieu ouvert à la curiosité, pour échanger et découvrir.
Comment tout cela a-t-il commencé ?
Je voulais me souvenir de la première pièce achetée. Impossible !
Une exploration des photos de mes appartements antérieurs a été nécessaire pour la dénicher. Ah oui, la Flotötto ! Un coup de cœur, qui m'a ensuite poussée à en acheter une autre : une version avec une assise plus haute ! Puis une autre chaise, puis une autre encore... Pourquoi ? Pour qui ? Je n'avais pas de réponse à apporter à ceux qui me le demandaient. C'est sans doute les premiers signes de la collectionnite aiguë : il n'y a pas de raison à cela.

Chaise tournante, vers 1960
Designer Adam Stegner
Fabricant Flötotto, Gütersloh (Allemagne)
Matériaux Hêtre et Pagholz
Photographie Droits réservés