31 janv. 2010

l'épicerie de l'orage

Il se trame quelque chose par ici. Ils sont deux et habitent à la Cité radieuse. Amoureux des livres, ils ont pour projet de donner vie à une nouvelle maison d'édition pour la Jeunesse. Ils racontent leurs envies, leurs tâtonnements, les risques, ce qui les inspire, bref « l'histoire d'une création ».
Si bien qu'on a presque l'impression d'en être.
Une histoire à suivre...

visites privées

J'ai découvert grâce au formidable blog A drawing diary, le site d'Owi (Office for Word and Image), qui présente des reportages complets sur des intérieurs ou de l'architecture. On trouve un grand nombre de sujets en Belgique, mais aussi aux États-Unis ou ailleurs. Une belle source d'inspiration.
De g. à d. et de h. en b. : Appartement FH, House Van Meerbeek, House CD, Wet 89. Photographies droits réservés.


Un immense merci pour vos messages d'encouragement, si chaleureux, lors de mon passage sur Canal+. Ils m'ont bien aidée...

20 janv. 2010

aujourd'hui sur Canal+

C'est ici ! Me voici à découvert, et très émue...
Merci pour vos chaleureux commentaires du post de samedi dernier.

19 janv. 2010

mobiles

Dans la collection « savoir-faire », les mobiles ! Des formes aussi rudimentaires que les explications fournies, et pourtant je les trouve très tentants...
Broché, 48 pages, 18,5 x 17,5, éditions Sélection J. Jacobs, 1973.
Il y a même une édition de 1966 ici. [vendue...]

16 janv. 2010

jeudi soir chez Ofr

La surprise de la soirée : la venue de Daphné Bürki de Canal+ pour une interview ! C'est une chance inespérée pour le livre mais pas du tout pour ma tranquillité d'esprit... J'étais tellement stressée... Je vous donnerai le lien de l'émission quand elle sera passée si je ne suis pas trop mortifiée...

12 janv. 2010

Hitier versus Gascoin : conclusions définitives ?

Depuis quelques mois, la fameuse chaise dite Gascoin est l'objet d'une petite enquête, relayée sur le blog de temps à autre. Aujourd'hui, grâce à de nouvelles pièces reçues, il semble possible d'en remettre les conclusions définitives. Voici le résumé des différentes avancées de l'« affaire » :
ici, un document fourni par Pierre Gencey nous permet de mettre en doute la paternité de Marcel Gascoin au profit des sociétés Mullca et Mobilor, avec lesquelles la collaboration de Marcel Gascoin n'a, à ma connaissance, jamais été mentionnée pour aucune de ses créations, le designer éditant même lui-même son mobilier à partir de 1948 ;
, après avoir consulté le fonds Marcel Gascoin aux Arts décoratifs, le constat de l'absence de document permettant de retracer la création de la chaise par Marcel Gascoin confirme les doutes émis ;
ici encore, nous recevons la réponse assurée d'un ancien collaborateur de Marcel Gascoin niant catégoriquement la paternité de Marcel Gascoin pour ce modèle. Par ailleurs, la découverte d'une photo de la chaise en contexte lance une nouvelle piste : la possibilité d'une attribution à Jacques Hitier, créateur de la société Mobilor ;
puis là, grâce à la collaboration de la famille de Jacques Hitier, des précisions sur l'origine de la photographie découverte accrédite la paternité de Jacques Hitier.
Nous espérions trouver d'autres documents recoupant cette information, nous les avons !
En effet, ci-dessus est reproduit le règlement du Salon des artistes décorateurs qui s'est tenu au Grand Palais en 1949, et au cours duquel Jacques Hitier a présenté la chaise. Ce document stipule que « Les œuvres doivent être présentées par leur véritable créateur, à qui seul est permis le titre d'exposant principal. Les exécutants et industriels ne pourront figurer qu'avec la qualité de collaborateur ou d'éditeur. » En exposant ce modèle parmi deux autres sur le stand, Jacques Hitier signe sa création ! Par ailleurs, le catalogue de l'exposition mentionne la société Mullca comme fabricant, un élément important confirmant à nouveau la collaboration de Jacques Hitier avec cette société, outre Mobilor.
Il semble donc permis aujourd'hui d'affirmer que Jacques Hitier est le créateur de ce modèle comportant deux variantes : les pieds sont coudés pour le modèle édité par Mullca, et ils sont courbés pour le modèle édité par Mobilor.
Comment une telle méprise a pu se produire ? Le modèle a été diffusé à une époque où la question de la paternité avait moins d'importance qu'aujourd'hui. Depuis quelques années, on a vu sa popularité grimper. Au départ, les vendeurs prenaient le soin de mentionner, à tort, cette photographie parue dans L'Art ménager français de 1963 – source du malentendu –, où l'aménagement présenté est bien de Marcel Gascoin mais pas le mobilier (tables gigognes de Perriand et lit de Prouvé notamment). Aujourd'hui, la chaise est si généralement associée à Gascoin qu'aucune source n'est jamais mentionnée... Une méprise qui aura eu le mérite de contribuer à la renommée du designer, auquel aucune monographie n'avait jamais été consacré, jusqu'à celle qui doit paraître dans un avenir proche, et qui viendra couper court à toute attribution erronée...
En ce qui concerne Jacques Hitier, les pièces rassemblées et les archives intactes détenues par ses enfants rendent possibles et nous laissent espérer toute sorte de projet : exposition, monographie... Un patrimoine fabuleux qu'il me tarde de mieux connaître !

11 janv. 2010

un dimanche chez Ofr

Un petit aperçu de l'installation chez Ofr en vue de la soirée du 14 janvier. Merci infiniment à Charlotte et David – les maîtres d'œuvre – d'y avoir consacré leur dimanche, ainsi qu'à Alexandre pour son accueil.
Il ne manque plus que quelques arrangements, et... à jeudi 18 h !
Galerie Ofr | 20, rue Dupetit-Thouars | 75003 Paris | M° Temple, République

7 janv. 2010

matin blanc

Ce sera à contre cœur, certes, mais il va bien falloir que je les sépare ces deux-là...
Demain matin, on prend la route.

5 janv. 2010

chez Ofr...

C'est en effet chez Ofr, 20 rue Dupetit-Thouars (félicitations Noémie !) que se trouve cette inscription étonnante. Et j'aurai le plaisir de vous y retrouver jeudi 14 janvier dès 18 h autour d'un verre pour vous les présenter, les belles.

4 janv. 2010

un rendez-vous

Dans dix jours, les belles* seront de sortie. Un rendez-vous parisien dans un lieu qui les attendait semble-t-il... Mais lequel ? La première personne qui reconnaîtra l'endroit recevra en cadeau le n°1/30 de la nouvelle série collection*minuscule opus I, dans la boutique bientôt !
* à quatre pieds...

3 janv. 2010

...



Après une petite pause savoureuse, je vous souhaite à tous un grand 2010 ! Et à très vite pour de nouvelles réjouissances...
Soul-mates via las teje y maneje.